You are here

Atlantic Host Inn

Membre d’UNIPCO depuis: 
January, 1986

 

De Whitewalls à White Gold : marketing de l’hôtellerie

Keith Degrace, de l’Atlantic Host Inn à Bathurst, au Nouveau-Brunswick, a débuté rapidement dans les services hôteliers.
 
Ayant débuté sa carrière dans l’hôtellerie en lavant les voitures des clients pour cinquante cents, Keith Degrace présentait son boniment aux clients qui se garaient pour la nuit aux chalets de son père en bordure de la route. Pour les pneus à flancs blancs (white walls), populaires à cette époque, il ajoutait un supplément de vingt-cinq cents. Apporter de la glace pour les clients à la porte des chalets ne posait pas de problème car il recevait un pourboire à chaque livraison d’un seau à glace.
 
« J’ai grandi dans un environnement de mode de pensée hôtelière. Je travaillais après l’école, les fins de semaine et pendant les vacances, je faisais ce qui devait être fait. Toute ma vie, j’ai été porté vers l’hôtellerie. Durant cette période, j’ai beaucoup appris de mon père, Danny. J’utilise encore ses méthodes après toutes ces années », explique Keith.

 

Aujourd’hui, ces premières leçons en hôtellerie gouvernent tout ce que Keith fait. Il recherche des façons d’offrir à ses clients de meilleurs services. Il est l’hôte attitré de l’Atlantic Host Inn, un établissement à multiples facettes. Keith et son équipe client s’efforcent de faire de l’Atlantic Host le meilleur choix pour chaque type d’activité hôtelière.
 
« Là où nous sommes, dans le nord du Nouveau-Brunswick, nous devons tout faire pour nos clients. Nous créons des raisons pour le faire venir ici. Nos promotions vont des évènements d’entreprise aux randonnées saisonnières en motoneige, en VTT ou en VU. Étant donné que nous ciblons les voyageurs qui recherchent un endroit pour relaxer, nous répondons à tous les types de besoin du client ».


 
Le système de sentiers du nord du Nouveau-Brunswick passe à proximité de l’Atlantic Host, perché sur la berge de la rivière Tetagouche bordée d’arbres. Ce mois-ci, un nouveau pont de sentier d’une travée de 500 pieds a été construit. Cette importante connexion de sentier encourage maintenant plus de randonneurs à s’arrêter à l’Atlantic Host pour des rafraîchissements. L’Atlantic Host est situé stratégiquement sur le passage principal du nord au sud du nord-est du Nouveau-Brunswick, la Route 11. Les sentiers de sport de détente populaires et le volume de circulation commerciale sont à portée de vue du complexe de bâtiments de l’Atlantic Host.
 
« Nous assistons souvent à un défilé de véhicules différents dans le stationnement, allant des véhicules routiers de luxe à des véhicules tout-terrain à l’allure exotique. Nous encourageons tous les voyageurs à s’arrêter pour relaxer dans nos installations », déclare Keith.


 
Les chalets en bordure de route du défunt Danny Degrace sont devenus le Danny's Inn and Convention Centre. Le frère aîné de Keith, Robert Degrace, a géré le Danny's Inn jusqu’à cette année (2016). Robert est aujourd’hui retraité et le Danny's Inn est maintenant sous la direction de nouveaux propriétaires. Cliquez sur le profil de succès du restaurant Danny's Inn. Apprenez-en davantage sur les origines de l’entreprise hôtelière familiale Degrace. (Ici) Bob et moi étions toujours en concurrence amicale, et nous nous entendions bien en ce qui concernait la gestion du côté commercial de la propriété familiale.
 
Dès que Keith a été diplômé de l’université, il est retourné à Bathurst avec des idées. En 1969, il a lancé le restaurant avec service au volant Big D. La livraison des commandes de repas à la fenêtre de la voiture du client a été un succès immédiat auprès des jeunes, tout comme des personnes plus âgées. Les clients se stationnaient en angle sous un auvent en prolongement d’une structure en A hébergeant la cuisine. Les couleurs éclatantes du Big D sont devenues un attrait touristique pour les clients.
 
Au fil des ans, de nombreux clients du Big D commandaient la spécialité de la famille Degrace, le « burger Danny », aujourd’hui célèbre, accompagné d’une portion de frites. L’ingrédient essentiel est l’utilisation audacieuse de la recette de sauce secrète de la famille sur la viande hachée. En 1978, un autre restaurant Big D est ouvert dans la région de Miramichi, au sud de Bathurst. Le même modèle audacieux, le même succès alimentaire populaire.
 
Aujourd’hui, l’entreprise de service au volant Big D appartient à Richard Dobson, qui est également un membre d’UNIPCO. Richard fut le premier gérant du Big D avec Keith lors de son ouverture. Le concept et la formule alimentaire du Big D demeurent une destination populaire pour une expérience gastronomique unique.
 
Ce type de pensée tordue créative à propos l’hôtellerie laissait deviner la suite. Keith a passé la majorité de sa carrière hôtelière à utiliser des innovations en marketing et des promotions uniques pour attirer des clients. D’abord attirés par l’idée de marketing, ils ont continué de venir pour la nourriture et le service personnalisé.
 
L’ingéniosité de Keith en matière de marketing et les réalisations de l’entreprise familiale ont été testées par un brusque changement dans le marché. La nouvelle Route 11 annoncée éviterait l’ouest de la ville de Bathurst et, du même coup, le Danny’s Inn situé à proximité à Beresford. Il est clair qu’à ce moment-là, la décision du nouveau trajet isolerait le Danny's Inn et le Big D de la circulation routière. Les plans d’affaires de la famille Degrace pour un nouveau Atlantic Host Inn ont été annoncés en 1974. Le complexe inédit a ouvert ses portes en 1979, à l’une des deux sorties pour la région de Bathurst du nouveau contournement routier.


 
L’Atlantic Host a débuté ses opérations avec 56 unités et une salle de restaurant offrant le service aux tables. Disposant d’installations pour des conventions et des circuits de groupe, l’établissement s’est rapidement agrandi grâce à l’ajout de plusieurs chambres, pour un total de 100 disponibles aujourd’hui. Un service de restauration étendu permet d’accommoder les circuits en autobus et les conventions commerciales régionales. Keith et l’Atlantic Host sont reconnus pour leurs idées d’avant-garde en marketing hôtelier dans la province, au même titre que pour leur énergie à garder de la fraîcheur. En l’occurrence, il y a lieu de croire que la croissance de l’Atlantic Host n’est pas le fruit du hasard. 
 
« Nous avons développé une solide clientèle d’affaires pour les nuitées pendant la semaine,  mais également remarqué une baisse les fins de semaine. Nous avons donc créé la promotion White Gold (or blanc) afin d’attirer le marché des loisirs pour le tourisme d’hiver. Un stationnement pour les motoneiges et des aires de garage ont ainsi été ajoutés pour répondre à leurs besoins uniques de randonnée. Notre chiffre d’affaires pour l’hiver est presque similaire à celui du tourisme en période estivale. Nous nous efforçons de continuer à attirer des clients », explique Keith.
 


« Nous venons d’ajouter un grand auvent à l’entrée pour le confort de nos clients, afin qu’ils puissent entrer, à l’abri des intempéries. Il s’agit d’un excellent ajout. Nous rafraîchissons continuellement les chambres et les aires communes. Nous nous efforçons de réinvestir et de renouveler constamment nos installations pour nos clients », ajoute Keith.
 
« Nous disposons d’un personnel de 60 employés et la plupart sont avec nous depuis le tout début. Un membre du personnel est récemment parti à la retraite après 45 ans de service, et il avait commencé avec moi au Big D ».
 
« Bob et moi avons rejoint UNIPCO à ses débuts. Nous nous sommes inscrits en tant que petite entreprise indépendante car nous sommes en minorité par rapport aux grandes chaînes hôtelières. Les avantages offerts par UNIPCO ne concernent pas seulement l’achat de produits et de meilleurs prix car on doit y ajouter des rabais financiers trimestriels. Être membre d’UNIPCO a une influence importante sur notre bénéfice net à la fin de l’année. Ce qui est tout autant important pour moi est l’affiliation précieuse avec d’autres exploitants du Canada atlantique. Il y a tant de choses à savoir et à apprendre des autres exploitants », déclare Keith.
 
Keith a servi un mandat à titre de président de Restaurants Canada, et il fait aujourd’hui partie des membres titulaires honoraires. Celui-ci a de plus servi sur plusieurs conseils d’administration locaux et régionaux en matière d’hôtellerie et de tourisme au cours des années.
 
En ce qui concerne l’avenir, Keith mentionne être à la recherche d’autres façons d’attaquer le marché et d’attirer les clients à la réception pour l’enregistrement, ainsi que dans la salle à manger pour leur offrir son menu. En ce moment, sa promotion à succès est le petit-déjeuner de fin de semaine qui attire à lui seul entre 400 et 500 lève-tôt. L’attrait réside en un petit-déjeuner de base à 3,99 $ accompagné d’un choix de pain blanc ou de grains entiers. La promotion suivante est quant à elle une refonte du classique : œufs Bénédicte, avec sa recette particulière de sauce hollandaise.
 
« Nous obtenons d’excellents commentaires de la part de nos clients sur les promotions pour le petit-déjeuner. La popularité et le volume de clients que l’on constate lors des fins de semaine sont stupéfiants ».

This Page has been Viewed: 129 Time(s)